| | | | | Version anglaise
Office de Tourisme Rahin et Chérimont
Vivez les Vosges du Sud !

Le Puits Sainte-Marie

PRESENTATION

Le Puits Sainte-Marie

 
Le fonçage du Puits Sainte-Marie débute le 1er avril 1864, au pied de la colline de Bourlémont. Profond de 359 mètres, dans des terrains de grès et d’argiles rouges, ce forage ne produit que très peu de charbon.

En 1880, ce puits en béton devient le principal puits d’aération pour les autres puits d’extraction.
Son rôle diminue progressivement et l’activité cesse. En 1921, l’utilisation du Puits du Chanois, non loin, relance l’activité du Puits Sainte-Marie, le chevalement est alors reconstruit en béton en 1924.

 

Dans les bassins houillers, l’aération est primordiale afin de lutter contre :

  • le dioxyde de carbone provenant de la respiration humaine et de la décomposition des boisages,
  • les poussières de charbon,
  • la température élevée,
  • le grisou, qui est en fait du gaz méthane, qui se dégage des couches de charbon. Il devient explosif dès qu’il atteint une concentration de 5%.

Après sa fermeture en 1958, les galeries du Puits Sainte-Marie sont comblées. Grâce au Docteur Maulini, médecin de la mine et fondateur du musée éponyme , sa destruction est évitée.

Le carreau est aménagé et sécurisé en 1994.

Aujourd’hui, le Puits Sainte-Marie est le seul vestige visible de l’activité minière sur Ronchamp .

 

Communauté de communes Rahin et Chérimont
Offices de Tourisme de France
Massif des Vosges
Parc naturel régional des Ballons des Vosges
Office de Tourisme
Rahin et Chérimont
25 rue Le Corbusier
70250 RONCHAMP